Abibois

Quelle charpente choisir pour ma maison en bois en Bretagne ?

    Charpentecndb    
charpente_lamelle_colle_pologne__Abibois

Les composants des enveloppes doivent répondre aux contraintes constructives comme à celles liées aux techniques d’isolation thermique, acoustique ou à la sécurité incendie. Ainsi, pour que le toit puisse remplir sa fonction sans faillir,  celui-ci doit avoir une charpente adaptée.


La charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle est celle que l'on rencontre principalement dans les maisons anciennes. Constituée principalement d'éléments en bois massif et assemblée soit par profils complémentaires (embrèvements, tenons-mortaises, enfourchements…) soit par moisement et tiges métalliques (pointes, boulons) ou organes spéciaux (crampons, anneaux), elle est constituée de fermes, de pannes et de chevrons. La charpente traditionnelle est utilisée dans la rénovation, les hangars agricoles ou bien encore pour obtenir de grands volumes sous les toits. La ferme traditionnelle est une solution appréciable lorsque la charpente comporte d'importantes pénétrations (cheminées, cages d'escalier au niveau du plancher, lucarnes) ou des raccords (noues, arêtiers...).

Les fermes et les pannes sont le plus souvent fabriquées à partir de résineux : épicéa, sapin, douglas, pin maritime, pin sylvestre. Il existe plusieurs types de fermes caractérisées par leur triangulation : ferme latine,  ferme à entrait retroussé, ferme sur blochet, ferme à la Palladio et ferme à la Mansart.


Charpentes industrialisées ou fermettes

Les fermes industrialisées encore appelées fermettes sont constituées par des éléments triangulés en bois de faibles sections. Par leurs principes constructifs, elles s'inscrivent dans une logique de fabrication industrielle. En effet, les charpentes de ce type sont constituées de planches en bois ou en dérivés, assemblées entre elles par l'intermédiaire de plaques métalliques (connecteurs) à la presse. Les fermettes se prêtent bien à la mise en place d'isolants ainsi qu'au passage des gaines (électricité, ventilation...). Très économiques, elles sont très utilisées dans les constructions neuves. Cependant, ce type de charpente n'est pas toujours adapté pour les combles habitables.

Les fermes industrialisées sont le plus souvent fabriquées à partir de résineux : l’épicéa et le sapin. Il existe plusieurs types de fermettes caractérisées par leur triangulation.
Différents critères interviennent dans le choix des fermes : utilisation du comble, portée, débord de toiture, pente de toit, poids de la couverture, poids des plafonds…


Charpente à chevrons

Les charpentes-chevrons sont constituées de manière principale par des chevrons de grand élancement assemblés par clouage. Les assemblages sont réalisés directement sur des pannes faîtières et sablières ou entre chevrons et entraits par des goussets en contre-plaqué. Ce type de structure constitue une charpente légère relativement limitée dans sa portée (8 à 10 m pour un système double pente). Comme pour les fermettes, les charpentes à chevrons fonctionnent dans une logique de charges distribuées. Elles sont espacées généralement de 40 ou de 60 cm et se prêtent bien à la mise en place d’une isolation thermique en forte épaisseur.

Les charpentes-chevrons sont le plus souvent fabriquées à partir des résineux suivants : épicéa, sapin, douglas, pin sylvestre. 


Charpentes lamellées collées

Charpentes de bâtiments et éventuellement d'ouvrages d'art constituées principalement d'éléments en bois lamellé-collé mais pouvant incorporer des éléments en bois massifs ou d'autres constituants (poutres en I, tirants métalliques, etc). La charpente lamellée collée est très utilisée dans les bâtiments industriels et sportifs car elle permet d'atteindre des portées très grandes (> 100 m).


livre_systemes-constructifsPour aller plus loin :

KOLB Josef, Bois : systèmes constructifs, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2010
Site CNDB

Lexique

Chevrons
En charpente, les chevrons sont des pièces de bois équarries soutenues par des pannes, et qui supportent des liteaux, lambourdes ou voliges.

Fermes
En architecture, une ferme est un élément de charpente permettant la couverture d'un édifice avec un toit à pentes. De forme triangulaire pour un toit à deux versants, triangulaire plus pattes triangulées pour un toit à quatre versants. Les fermes sont reliées les unes aux autres par l’intermédiaire de pièces longitudinales appelées pannes.

Panne
La panne est une pièce de charpente posée horizontalement sur les fermes. Elle supporte les chevrons. Elle relie les fermes et/ou les pignons et sert de support au système de couverture. En fonction de sa position dans la charpente, la panne prend un nom particulier :
La panne faîtière, située au sommet de la charpente d'un toit à pans.
La panne sablière, située en bas de pente.
Les pannes intermédiaires, situées entre la panne sablière et la panne faîtière, sont appelées pannes ventrières.

Voir aussi : Quels systèmes constructifs choisir pour ma maison bois ?

Trouver un professionnel