Abibois

Comment bien choisir son bois au chauffage ?

Il est primordial de bien choisir son bois de chauffage afin d’obtenir un meilleur rendement pour optimiser la combustion et réaliser des économies.

Lors de votre achat, renseignez-vous sur la qualité du bois vendu et exigez une information transparente sur les critères suivants :


La quantité

Depuis 1978, l’unité légale de vente n’est plus le stère mais le m3 de bois empilé. Le «stère de référence» correspond à 1 m3 de bois empilés, confectionné exclusivement avec des bûches de 1 m de longueur, toutes empilées parallèlement et rangées avec soin.
1 stère ne correspond donc pas toujours à 1 m3 de bois empilés !
En effet, si la taille des bûches est inférieure à 1 m, le volume de bois apparent diminue car les vides sont mieux occupés. Ainsi votre « stère » ne correspond plus à 1 m3, mais à 0,8 m3 pour des bûches en 50 cm et 0,7 m3 pour des bûches en 33 cm.
Pourtant, vous disposez toujours de la même quantité de bois :

equivalence

L’humidité
La quantité de chaleur libérée par la combustion du bois, appelée pouvoir calorifique, dépend principalement de son humidité (sa teneur en eau) :

humidite_c

Un bois sec prêt à l’emploi (moins de 25 % d’humidité rapportée à la masse brute) contient deux fois plus d’énergie qu’un bois fraîchement coupé (55 % d’humidité rapportée à la masse brute).
L’utilisation de bois humide dans un appareil domestique de chauffage au bois domestique l’empêche de fonctionner dans les meilleures conditions et génère plusieurs conséquences négatives : abaissement du rendement de l’appareil, puissance nominale non atteinte, encrassement et émission de nombreuses substances polluantes (combustion incomplète et formation d’imbrûlés).

Les essences
Le pouvoir calorifique du bois varie également selon les essences.

essence_c

Les essences de bois feuillus sont généralement classées en deux grandes familles :
- Les feuillus durs qui possèdent un bon pouvoir calorifique : charme, chêne, hêtre, frêne, châtaignier, acacia, noyer, arbres fruitiers…
- Les feuillus tendres qui font un bois d’allumage efficace : peuplier, aulne, saule, tilleul…
Certains bois (châtaignier, acacia…) peuvent provoquer des escarbilles : ils sont à utiliser en foyer fermé.
Les résineux (épicéa, pin, mélèze) peuvent également être utilisés : ils montent vite en température dans le foyer mais peuvent accélérer l’encrassage et le bistrage des conduits s’ils ne sont pas bien secs.

Pour allez plus loin : La fiche_pratique_chauffage_individuel_bois_buche Les engagements de qualité pris par les professionnels de la marque collective : Bretagne Bois Bûche, des entreprises bretonnes qui s'engagent®

Trouver un professionnel

  • économiste de la construction
  • information énergie
  • Constructeur bois, CCMiste, isolation, rénovation
  • menuiserie, charpente, ossature bois
  • Organisation professionnelle, économistes de la construction